DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

CBGB, quatre lettres mythiques de l'histoire du rock


cinema

CBGB, quatre lettres mythiques de l'histoire du rock

En partenariat avec

0KCBGB, l’histoire du rock au cinéma

CBGB quatre lettres mythiques de l’histoire du rock. L’enseigne d’un club de Manhattan où se sont écrites de belles pages de la musique.

C’est aussi le titre d’un film qui retrace la
vie de Hilly Kristal, le propriétaire du club qui ferma en 2006 après plus de trente années d’activités

Ashley Greene joue le rôle de la fille du propriétaire : “Je pense qu’en tant qu’artiste, en tant qu’actrice, un des objectifs principaux c’est de toucher les gens. De les emmener dans un endroit bien précis et de les emporter dans l’histoire. De faire le portrait de quelqu’un ou d’un endroit qui a eu un grand impact dans leur vie, et ça c’est vraiment bien. Tout particulièrement pour moi, le club a fermé ses portes et je n‘étais pas encore assez âgée pour y aller”.

Au cours des années le club lance des carrières comme celles des Ramones, de Blondie, des Talking Heads, de Television, de Police pour ne citer qu’eux.

CBGB” sort tout juste aux Etats Unis, sa première a eu lieu à l’occasion du Festival CBGB désormais organisé à New York.

Prochain article

cinema

Le cinéma grec ne connaît pas la crise