DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'art en fusion d'un couple volcanique mexicain


le mag

L'art en fusion d'un couple volcanique mexicain

En partenariat avec

Le couple volcanique Frida Kahlo et Diego Rivera s’installe à l’Orangerie à Paris.

Les deux artistes se rencontrent véritablement en 1928. Diegor Rivera est volage, il a vingt ans de plus qu’elle. Il est célèbre, politiquement engagé, plein de vitalité. La passion les entraîne. Il l‘épouse, ils s’installent dans la Maison bleue, à Coyoacan, quartier de Mexico.

“C‘était un couple passionné, comme l’explique Marie-Paule Vial, la directrice du Musée de l’Orangerie, une histoire d’amour, de colère de bruit, de fureur, de séparations, de retrouvailles. Nous voulions présenter leurs oeuvres ensemble. Nous ne voulons pas les comparer mais qu’elles se parlent”.

Béatrice Avanzi, commissaire de l’expo : “Ce n’est pas facile de montrer côte à côte des oeuvres de Frida et de Kahlo à cause de la différence d‘échelle. Diego était un muraliste à Mexico et Frida faisait toujours des tableaux dont la taille était modeste. Elle faisait surtout des autoportraits, elle est très connue pour ses autoportraits”.

Prévue en 2011, l’expo avait été annulée en raison de la brouille franco-mexicaine autour de l’affaire de Florence Cassez. Depuis les présidents de deux pays ont changé et Florence Cassez est revenue en France.

Les Français vont pouvoir succomber à nouveau à la “Fridamania”, née dans les années 1980 dans les milieux féministes et qui a redoublé dans les années 2000 avec un film avec Salma Hayek.

Frida Kahlo / Diego Rivera L’art en fusion Jusqu’au 13 janvier à Paris.

Prochain article

le mag

Un peu de Velázquez, un peu de pop art