DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nucléaire iranien: "optimisme prudent" au début des négociations à Genève


Suisse

Nucléaire iranien: "optimisme prudent" au début des négociations à Genève

La délégation iranienne a présenté une proposition dès le début des négociations ce matin à Genève qui portent sur le dossier sensible du nucléaire.

Autour de la table, le groupe 5 + 1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) et l’Iran, représenté ce matin par son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. Le tout, sous l’autorité de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’Union européenne.

Les différentes parties souhaitent renouer un dialogue interrompu depuis plusieurs mois.

On ignore le contenu exact de la proposition faite ce matin par Téhéran. Le porte-parole de Catherine Ashton, Michael Mann, a simplement fait part d’un “optimisme prudent”. “Nous estimons qu’il est grand temps d’obtenir des résultats tangibles, a -t-il ajouté. Nous avons nous-même formulé une proposition depuis longtemps. La balle est maintenant dans le camp iranien”.

Les Occidentaux et Israël soupçonnent l’Iran de vouloir se doter de l’arme atomique. Les autorités iraniennes ont toujours assuré que ce programme ne visait qu’une utilisation civile.

L’enjeu de ces négociations pour l’Iran, c’est notamment d’obtenir une levée des sanctions qui pèsent sur son économie.

“Pendant des années, explique Ali May, envoyé spécial d’euronews en Suisse, les Iraniens et les Occidentaux ont perdu de nombreuses occasions de faciliter les contacts. Aujourd’hui, les regards sont tournés vers Genève, où se tiennent ces discussions. Reste à savoir si cela marquera un tournant en matière de diplomatie.”

Crédits photo: European External Action Service – EEAS

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak: la fête de l'Eïd ensanglantée par un attentat à Kirkouk