DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'absence de dialogue fait le jeu des "Black Blocs" au Brésil


Brésil

L'absence de dialogue fait le jeu des "Black Blocs" au Brésil

Les enseignants du secteur public ne désarment pas au Brésil. Ils sont en grève depuis plus de deux mois, rejetant un plan de carrière proposé par les autorités. Ces professeurs, qui gagnent en moyenne 8 euros de l’heure, ont à nouveau défilé ce mardi dans les rues de Rio et de Sao Paulo.

Les négociations sont au point mort. La ville et l’Etat de Rio refusent de renouer le dialogue et menacent de licencier 400 personnes pour “absence injustifiée”.

Un dialogue de sourd qui fait le jeu des plus radicaux. Les “Black Blocs”, un groupe anarchiste, s’est de nouveau opposé à la police à l’issue du défilé des enseignants.

Le visage masqué, ils ont fait du saccage leur spécialité avec pour mot d’ordre la “destruction” des institutions.

Très actifs en juin lors du mouvement de fronde sociale contre les prix des transports, les “Black blocs” ont promis de perturber la coupe du monde de football, fustigeant les dépenses engagées pour l’organisation du Mondial.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Angela Merkel ne fera pas alliance avec les Verts