DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Du bois très "vert"

Vous lisez:

Du bois très "vert"

Taille du texte Aa Aa

Les forêts couvrent 31% des terres de cette planète. Elles représentent un besoin vital pour l’oxygène et sont menacées par la déforestation. Selon le WWF on perd chaque année quelque 130 millions de kilomètres carrés de forêts. Une des causes principales c’est l’exploitation forestière.

La Norvège, grand pays forestier pourrait apporter une réponse. Le but étant de transformer des bois tendres, qui poussent vite et qui sont exploités en Scandinavie, en bois dur, comme le teck ou des bois similaires et qui ne viennent pour l’instant que de régions exotiques.
La transformation se fait à base d’alcool furfurylique généralement utilisé comme solvant, mais surtout comme produit de base pour des résines et des colles. Les bois sont aussi réchauffés avant d‘être séchés.

Explications par Jan Terje, directeur du marketing de Kebony : “Un bois dur traditionnel a quelques propriétés qui sont vraiment bonnes pour des utilisations extérieures, il a un bel aspect et une longue durée de vie. Mais après avoir constaté tous les risques environnementaux liés à l’exploitation de bois exotiques il est nécessaire de trouver quelque chose pour remplacer ce bois dur dans le cadre d’une méthode qui soit respectueuse de l’environnement”.

Cette maison en construction utilise cette nouvelle variété de bois capable de supporter des conditions climatiques difficiles. Ces bois présenteraient aussi une bonne résistance au vieillissement.

Une bonne alternative donc qui s’inscrit dans le développement durable en permettant de préserver, non seulement les bois tropicaux mais aussi d’autres matériaux comme l’aluminium, les polymères ou le béton.