DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un fragment de la météorite de février retrouvé en Russie


Russie

Un fragment de la météorite de février retrouvé en Russie

Ce bloc, sorti des eaux froides du lac Tcherbakoul en Russie, est un fragment de la météorite qui s’est écrasée dans l’Oural, au mois de février. Une extraction suivie en direct à la télévision russe, il faut dire que, de l’avis des experts, ce genre d‘évenement ne se produit qu’une fois par siècle.

Une fois par siècle

Ce fragment proviendrait d’un astéroïde de 17 mètres de diamètre, pesant de 5000 à 10 000 tonnes et qui aurait explosé à 20 km d’altitude.

“Si son poids dépasse les 500 kilos, cela voudra dire que c’est un objet unique et il est probable que ce soit l’une des plus grosses météorites de ce type, autrement dit une météorite en pierre”, a indiqué Andreï Kocherov, le directeur du centre d’innovation et d’expertise de Tcheliabinsk.

Plus de 500 kilos effectivement. Difficile cependant de connaître son poids exact, puisque la balance a cedé au moment de la pesée.

1200 blessés

Le 15 février dernier, les habitants de Tcheliabinsk avaient vu un bolide traverser le ciel, capturant des images grâce aux caméras installées dans leur voiture. Il s’agissait, en fait, d’une pluie de météorites dont l’onde de choc avait soufflé les fenêtres et les vitres des bâtiments de la ville.

1200 personnes avaient été blessées par des débris de verre.

Les dégâts matériels avaient été estimés par le gouverneur de la région à 22 millions d’euros.

no comment – 15/03/2013

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La fin, provisoire, de la crise budgétaire aux Etats-Unis