DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Anti-blanchiment : la Suisse plus coopérative à partir du 1er novembre

Vous lisez:

Anti-blanchiment : la Suisse plus coopérative à partir du 1er novembre

Taille du texte Aa Aa

La Suisse sera plus coopérative avec les autorités étrangères enquêtant sur les cas de blanchiment d’argent à partir du 1er novembre, date d’entrée en vigueur de nouvelles dispositions légales, selon un communiqué du Bureau de communication en matière de blanchiment d’argent, le MROS.

A partir de cette date, la Suisse pourra communiquer des numéros de comptes bancaires à des partenaires étrangers, grâce à l’entrée en vigueur d’une révision de la loi qui élargit les compétences du MROS.

Concrètement, le MROS pourra désormais communiquer aux autorités étrangères les numéros de comptes ouverts auprès de banques en Suisse, dans le cadre d’une enquête pour blanchiment d’argent.

Cette modification a été prise sous la pression internationale exercée sur la Suisse.