DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

UE/Canada : accord de libre-échange scellé


Le bureau de Bruxelles

UE/Canada : accord de libre-échange scellé

C’est le premier accord de libre-échange entre l’Europe et un pays du G8. Le Canada et Bruxelles l’ont scellé ce vendredi. Reste à obtenir l’aval des capitales européennes, du Parlement européen et des provinces canadiennes.

“ De notre côté, nous attendons de cet accord qu’il serve de base à d’autres négociations, y compris celles avec nos amis Américains “ , a annoncé le président de la Commission José Manuel Barroso.

Et comme pour les Etats-Unis, Bruxelles met en avant le coup d’accélérateur aux échanges commerciaux, qui devraient bondir de plus de 20%.

“ 98% des barrières tarifaires seront levées de part et d’autre lorsque cet accord s’appliquera “, a confirmé le Premier ministre canadien Stephen Harper.

Mais cet accord ne fait pas que des heureux, surtout dans le secteur agricole. Côté canadien, on a doublé la part de fromage européen qui peut être importé sans droits tarifaires, et en contrepartie les Européens devront ouvrir grand l’accès à la viande de boeuf canadienne.
Dans le secteur financier, les investissements seront facilités, et dans l’automobile, la reconnaissance respective des normes simplifiera les échanges.

L’accord Union européenne/Canada est vu comme une ébauche de celui qui commence à se négocier entre Bruxelles et Washington. Et il illustre la préférence des gouvernements pour les accords bilatéraux concernant le commerce et les investissements. De quoi jeter un nouveau doute sur les chances de succès d’un accord mondial à l’OMC où les pourparlers sont au point mort depuis bien longtemps.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

L'Italie va demander une révision du rôle de Frontex