DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chris Froome: "Cette année était mon année"


Sport

Chris Froome: "Cette année était mon année"

A l’occasion du Sportel de Monaco, euronews a rencontré Chris Froome, le vainqueur de la 100ème édition du Tour de France, l‘été dernier. Le coureur britannique, originaire du Kenya, avait écrasé la prestigieuse course cycliste gagnant le Tour avec plus de 4 minutes d’avance sur le Colombien Quintana.
Premier Africain vainqueur de la Grande Boucle, Chris Froome revient sur son exploit et se projette déjà sur la saison prochaine.

Slimane Yacini, euronews:
“Votre itinéraire dans le cyclisme est très atypique. Vous avez découvert le cyclisme tard et vous avez débuté en Afrique.”

Chris Froome:
“Cela a été difficile pour moi de venir en Europe. J’ai dû apprendre une nouvelle langue, trouver un endroit où vivre, commencer une nouvelle vie en Italie où j’ai débarqué. Mais cela faisait partie du challenge pour devenir cycliste professionnel”

euronews:
“Que représente pourvous le fait d‘être le vainqueur de la 100ème édition du Tour de France ?”

Chris Froome:
“Remporter la 100ème édition du Tour, cette année, c‘était un sentiment vraiment incroyable. Une vraie satisfaction personnelle. J’ai travaillé très dur pour y parvenir. Ce n’est pas souvent dans le sport que l’on se fixe un objectif et que tout se passe comme prévu. Cette année était mon année, tout a parfaitement fonctionné.”

Chris Froome aura épaté les observateurs de ce tour 2013 par sa capacité à dominer ses adversaires dans tous les domaines. Le kenyan est le coureur complet par excellence,

Chris Froome:
Je suis avant tout un grimpeur mais les contre-la-montres c’est quelque chose que j’aime beaucoup également, c’est ce qui me permet de gagner beaucoup de temps sur mes adversaires directs. En définitive, je pense être un bon rouleur, je suis bon en montagne et je suis bon en contre-la montre.

Question style, Chris Froome n’a pas l‘élégance d’un Indurain. Le coureur a l’allure ingrate, toujours les coudes au large, la tête sous l’eau et le regard dans le vague. Surtout, jamais vous ne le verrez debout sur sa selle.

Chris Froome:
“Ce n’est pas une question de stratégie, je suis juste comme cela. Je pense que je me sens plus confortable ainsi, j’ai l’impression d’avoir plus de puissance en restant assis et cramponné au vélo. Il m’arrive de me lever mais certainement pas aurtant que les autres purs grimpeurs. “

euronews:
“Quels sont vos projets pour la saison prochaine ?”

Chris Froome:
“L’an prochain, encore une fois, je ciblerais le Tour de France, Ma victoire cette année m’a donné tellement de motivation, tellement de passion, que je sais que je peux le gagner à nouveau. Je sais que j’ai les capacités pour rééditer cet exploit, pour faire partie des prétendants à la victoire. Alors pourquoi changer, cela me paraît parfaitement logique de revenir en France pour répéter ce que j’ai pu faire cette année. “

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Coupe du Monde 2014: La France évite le Portugal