DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gisement brésilien Libra va à plusieurs exploitants pétroliers

Vous lisez:

Le gisement brésilien Libra va à plusieurs exploitants pétroliers

Taille du texte Aa Aa

Un consortium d’entreprises obtient le droit d’exploitation du gisement Libra, un champ pétrolifère offshore situé au large des côtes brésiliennes. L’Etat obtient 40% du pétrole, Total et Shell, les deux géants européens, ont chacun 20%. Enfin, deux entreprises chinoises se partagent équitablement les 20% restants. Mais en marge de cette vente,
des heurts ont éclaté. D’un côté des salariés de Petrobas, la compagnie publique de pétrole et de l’autre les forces de l’ordre. Les violences ont fait plusieurs blessés dont certains par des tirs de flashball.
Principale revendication des salariés? Empêcher des entreprises étrangères d’avoir la mainmise sur le gisement, point de départ de la “perte de souveraineté” d’après la Fédération unique des travailleurs du pétrole.

L’exploitation de Libra est évaluée à plus d’un million de barils par jour, soit beaucoup plus que la production actuelle au Brésil.