DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coup de froid dans les relations franco-américaines après des révélations d'espionnage

Vous lisez:

Coup de froid dans les relations franco-américaines après des révélations d'espionnage

Taille du texte Aa Aa

L’ambassadeur américain à Paris, Charles Rivkin a été convoqué dès hier au Quai d’Orsay par Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères qui a qualifié ses pratiques de “totalement inacceptables”.

Barack Obama s’est lui fendu d’un coup de téléphone à l’Elysée. Le président américain a reconnu que cette affaire posait des “questions légitimes pour nos alliés” et François Hollande lui a fait part de “sa profonde réprobation”. Ils ont convenu ensemble de travailler pour établir les faits et la portée exacte des activités de surveillance révélées par Le Monde.

Des écoutes qui ne surprennent pas cette militante pour la protection des droits : “Il y a eu de récentes mesures prises par l’administration Obama pour augmenter la surveillance sur les actions de la NSA. Cependant, à ce stade, je pense qu’on peut vraiment supposer que la surveillance de masse de citoyens d’autres pays est toujours en cours”, explique cette représentante d’Electronic Frontier Foundation.

Selon le journal français, la NSA, l’agence de sécurité nationale américaine a effectué plus de 70 millions d’enregistrements de données téléphoniques de Français entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013. Le Monde cite des documents de l’ancien consultant de l’agence américaine Edward Snowden, à l’origine de ses révélations en juin.