DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espionnage de la NSA : la protection des données personnelles, sujet brûlant en Europe


France

Espionnage de la NSA : la protection des données personnelles, sujet brûlant en Europe

La France ne décolère pas après les dernières révélations sur l’ampleur des activités d’espionnage de la NSA américaine contre les citoyens français. Reçu ce matin à Paris par son homologue français Laurent Fabius, le chef de la diplomatie américaine John Kerry a dû s’expliquer. Quelques heures auparavant, par téléphone, Barack Obama avait déjà tenté d’apaiser la colère de François Hollande. Le président français lui a fait part de sa “profonde réprobation” de ces “pratiques inacceptables entre alliés et amis”.

Ce coup de froid intervient alors que le parlement européen travaille à améliorer la protection des données personnelles. La commission des Libertés publiques a approuvé hier quasiment à l’unanimité un texte renforçant les sanctions en cas de mauvais usage de telles données par des entreprises.

“Cette loi établit et garantit des droits individuels forts à tout le monde en Europe grâce à des sanctions fortes allant jusqu‘à 5% du chiffre d’affaires annuel d’une entreprise”, a commenté le rapporteur du texte Jan Philipp Albrecht.

Le texte doit encore être approuvé par les eurodéputés en séance plénière. Le sujet sera également évoqué par les chefs d‘État des 28 car la France a prévu de mettre la question de la protection des données personnelles au menu du sommet européen de jeudi et vendredi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le sud-ouest du Mexique subit les premiers assauts de "Raymond"