DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Koudelka, le photographe qui a mitraillé le printemps de Prague


le mag

Koudelka, le photographe qui a mitraillé le printemps de Prague

En partenariat avec

Des chars faisaient leur entrée dans la capitale de la Tchécoslovaquie. C‘était le 21 août 1968. L’invasion de l’armée soviétique et des troupes du pacte de Varsovie marquait la fin du Printemps de Prague.

Pendant l’intervention militaire, un jeune homme de trente ans a mitraillé les soldats et la population, avec son appareil photo. Cet homme, c’est Josef Koudelka. Ses clichés sont exposés à Bucarest.

“Nous, on se souvient ce qui s’est passé à l‘époque”, explique ce visiteur, un retraité. Grâce à ces photos, “les jeunes peuvent apprendre ce que cela veut dire de défendre la liberté et les droits de l’Homme”, estime-t-il.

Les photos de Josef Koudelka furent publiées aux Etats-Unis et récompensées anonymement, en 1969, par le Prix Robert Capa.
Il aura fallu attendre 1985 pour qu’il soit reconnu comme l’auteur de ces clichés, historiques.

“Les photos sont importantes car elles servent, en quelque sorte, de preuves de ce qui s’est passé. La vérité, c’est que les Russes ont menti, et ce mensonge continue dans les journaux, à la télévision, partout. J’espère qu’ici, les gens vont réagir en être humain à ce qu’ils vont voir”, indique le photographe franco-tchèque.

C’est en Roumanie que le photographe a choisi d’exposer, une manière de remercier le pays, qui en 1968, n’avait pas participé à la répression du printemps de Prague, malgré son adhésion au pacte de Varsovie.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Biennale de Lyon: quatre artistes explorent les limites du perceptible