DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Poutine pointe du doigt des "forces étrangères" après l'attentat de Volgograd


Russie

Poutine pointe du doigt des "forces étrangères" après l'attentat de Volgograd

L’attentat suicide de lundi à Volgograd qui a coûté la vie à six personnes ravive les inquiétudes concernant la sécurité en Russie. Les services secrets russes sont sur les dents pour en savoir plus sur l’identité de la kamikaze, originaire du Daguestan, une république instable du Caucase russe.

Lors d’une visite à des responsables musulmans, le président Vladimir Poutine a pointé du doigt une instrumentalisation de la religion.
“ Certaines forces politiques utilisent l’islam et plus particulièrement ses courants radicaux. Ce ne sont pas d’ailleurs des militants représentatifs des musulmans en Russie. Elles utilisent l’islam pour affaiblir la Russie et créer des conflits sur notre sol qui peuvent être fomentés depuis l‘étranger.”

La chaîne de télévision publique a diffusé les images de la déflagration, une vidéo amateur filmée par un automobiliste. Les témoins racontent que de nombreux étudiants se trouvaient dans le bus, que la femme, d’une trentaine d’années, est montée dans le véhicule à un arrêt et que l’explosion s’est produite peu après.

En plus des six morts, on déplore une trentaine de blessés.

Cet attentat survient à trois mois et demi des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. La ville fait l’objet de toutes les attentions en matière de sécurité comme le montrent les fréquents exercices d’entraînement des forces de l’ordre.

Le chef des islamistes du Caucase russe a appelé dans une vidéo à des attaques pour empêcher la tenue des JO.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espionnage américain : des pratiques "inacceptables" selon Laurent Fabius