DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le parti grec d'extrême-droite Aube Dorée privé de fonds publics

Vous lisez:

Le parti grec d'extrême-droite Aube Dorée privé de fonds publics

Taille du texte Aa Aa

Le parlement a décidé hier de suspendre l’aide de l’Etat à la formation néonazie dont six députés sont inculpés pour “constitution d’organisation criminelle”. Un amendement jugé “anticonstitutionnel” par le parti extrémiste.

Aube Dorée est devenu en 2012, le troisième parti du pays et a fait son entrée au parlement avec 18 élus ce qui lui a permis de toucher 873 000 euros.

Le secrétaire général d’Aube dorée, Nikolaos Mihaloliakos, et deux députés du parti ont été inculpés pour participation à un groupe terroriste. Ils ont été placés en détention provisoire.

Aube dorée est dans la ligne de mire du gouvernement depuis l’assassinat du rappeur
d’extrême-gauche Pavlos Fissas par un sympathisant du parti en septembre dernier à Athènes. Un meurtre qui a provoqué un électrochoc en Grèce.

Pour ce député de gauche, “La république hellène a besoin d’un plan concret contre Aube Dorée. Un plan qui doit contenir non seulement des dispositions légales mais surtout des mesures politiques fortes”.

Les députés d’Aube Dorée incriminés encourent 10 ans de prison. S’ils sont acquittés, leur parti recevra à nouveau des fonds publics.

“La principale inquiétude pour le système politique grec c’est que ce parti d’extrême-droite reste pour le moment au 3ème rang des intentions de vote dans les sondages même s’il a perdu un tiers de ses soutiens”, selon notre correspondant à Athènes, Stamatis Giannisis.