DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : les charges contre les activistes de Greenpeace revues à la baisse


Russie

Russie : les charges contre les activistes de Greenpeace revues à la baisse

Les enquêteurs russes revoient leurs accusations à la baisse contre les activistes de Greenpeace détenus depuis fin septembre. Ils ne sont plus poursuivis pour piraterie, mais pour hooliganisme.

Les trente membres d‘équipage de l’Arctic Sunrise, de dix-neuf nationalités différentes, risquent désormais une peine de sept ans de prison au lieu des quinze ans encourus pour les actes de piraterie. Ils avaient été interpellés alors qu’ils tentaient d’investir une plateforme pétrolière russe en mer de Barents pour dénoncer les dangers de l’exploitation des hydrocarbures dans la très fragile région arctique.

L’organisation écologiste a réagi en estimant que ces accusations restent “largement disproportionnées”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La fête nationale hongroise tourne au plébiscite pour Viktor Orban