DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les militants de Greenpeace désormais accusés de hooliganisme


Russie

Les militants de Greenpeace désormais accusés de hooliganisme

La justice russe a décidé hier de réduire les charges retenues contre les membres de l‘équipage d’un navire de l’ONG, détenus après l’abordage d’une plateforme de forage pétrolier dans l’Arctique fin septembre.

En vertu de la loi, ils risquaient jusqu‘à 15 ans de prison pour piraterie contre 7 pour des faits de hooliganisme.

Une nouvelle qualification qui ne change rien pour l’avocat de l’organisation écologiste :

“Ils ne vont pas assez loin. Nos collègues ont d’abord été accusé d‘être des terroristes, ils ont ensuite été accusés d‘être des pirates. Ils sont maintenant accusés d‘être des hooligans. Ils sont innocents de toutes ces accusations et ils doivent être libérés immédiatement”, affirme Daniel Simons.

Les trente militants de l‘équipage de l’Arctic Sunrise, dont deux journalistes, sont issus de 18 pays dont la Russie. Ils sont en détention à Mourmansk dans le nord-ouest du pays.

Ils ont reçu le soutien de l‘étranger via des pétitions internationales et celui de ces militants écologistes qui ont manifesté à Moscou pour leur libération. L’opération du 18 septembre dernier visait selon Greenpeace à attirer l’attention sur les dangers d’une exploitation pétrolière de l’Arctique, une zone dont Moscou a fait une priorité en raison de ressources naturelles très importantes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le téléphone portable d'Angela Merkel a-t-il été espionné par la NSA ?