DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'usine PSA d'Aulnay a assemblé sa dernière voiture vendredi

Vous lisez:

L'usine PSA d'Aulnay a assemblé sa dernière voiture vendredi

Taille du texte Aa Aa

L’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay-sous-Bois près de Paris, a sorti vendredi matin sa toute dernière voiture de la chaîne, une Citroën C3 gris métallisé, avant une fermeture définitive du site en 2014.
La fermeture de l’usine, ouverte en 1973, était la mesure la plus emblématique du plan de restructuration du groupe automobile annoncé en juillet 2012, qui supprime au total 8.000 emplois en France, dont 3.000 à Aulnay.

“2.700 personnes sur les 3.000 sont reclassées ou en cours de reclassement. Quand je prends le nombre de salariés en cours de reclassement, car il y a un processus très sérieux qui est établi : 700 sont en cours de reclassement, a expliqué Philippe Dorge, le DRH de PSA Peugeot Citroën”.

La dernière voiture à sortir des chaînes de montage était une annonce symbolique car ça fait des mois qu’il n’y a plus de production.

Selon les syndicats un millier de salariés attendent tous les jours sur le site pour savoir oú et quand ils vont pouvoir partir.

“Quand Varin prétend que 90% des cas sont règlés, c’est entièrement faux, affirme François Boethas, salarié de l’usine. On est encore mille dans l’usine, il y en a deux mille qui sont partis. Sur les 2.000 il n’y en a que 700 qui ont été reclassés dans le groupe. Il y en a au moins 600 qui sont à Pôle emploi. Alors ça si c’est pas des mensonges, qu’est-ce que c’est ?”

A l’issue de la signature d’un accord de compétitivité (appelé “nouveau contrat social”) avec des syndicats majoritaires chez PSA, le groupe s’engage à maintenir ses cinq autres sites de production en France contre une modéraiton salariale et d’une plus grande flexibilité des salariés dans l’organisation du travail. .