DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise politique s'aggrave en Tunisie


Tunisie

La crise politique s'aggrave en Tunisie

Des centaines de Tunisiens sont descendues dans les rues de Sidi Bouzid ce jeudi au lendemain de la mort de six gendarme et un policier tués dans des affrontements avec des islamistes.

La population comme les forces de l’ordre ont dit vouloir exprimer leur colère face à la multiplication des attaques et au manque de moyens des policiers.

Des violences en marge de ces manifestation et visant les islamistes au pouvoir ont fait cinq blessés.

“Les gens ne peuvent plus supporter cette situation. Que pouvons-nous faire de plus que de montrer notre colère de cette façon? Si le gouvernement reste, notre mouvement va se renforcer”, a dit un manifestant.

Ce jeudi, lors des obsèques des six gendarmes, leurs proches ont refusé la présence de tout représentant officiel.

La longue crise politique autour de la question de la démission du gouvernement s’aggrave en Tunisie.

Les pourparlers entre islamistes et opposants prévus ce vendredi matin pourraient finalement ne jamais débuter, chaque partie campant sur sa position.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

La voix de "Y Viva Espana" s'est éteinte