DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Norvège ne peut pas gèrer la destruction des armes chimiques syriennes


Norvège

La Norvège ne peut pas gèrer la destruction des armes chimiques syriennes

La Norvège refuse de participer à la destruction des armes chimiques syriennes. Le pays a dit non aux Etats-Unis, raison invoquée : manque de personnel et d‘équipements ainsi qu’une législation inadéquate. La loi norvégienne bannit notamment le stockage de déchets chimiques.

Washington avait demandé à plusieurs pays de l’aider à détruire l’arsenal chimique
syrien que Damas a accepté de démanteler d’ici le 30 juin.

“C’est une décision qui a été difficile à prendre, explique Borge Brende, le ministre des Affaires étrangères, parce que s’il y a bien une chose que le peuple norvégien et la Norvège désirent, c’est contribuer à la destruction de ces armes chimiques.”

La Norvège fournira en revanche du personnel, des inspecteurs ou une aide économique. La veille la Suède avait dit qu’elle prêtait un avion militaire pour contribuer à la destruction. Une destruction décidée après le gazage des populations syriennes, le 21 août.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Plus de 700 migrants secourus en marge de l'ouverture du sommet de l'UE sur l'immigration clandestine