DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris et Berlin font front commun contre l'espionnage américain


Etats-Unis

Paris et Berlin font front commun contre l'espionnage américain

La France et l’Allemagne veulent aboutir d’ici la fin de l’année à un accord sur les questions de renseigenement avec les Etats-Unis. L’initiative est soutenue par les 28 chefs d’Etat présents au sommet européen de Bruxelles.

Jusqu’alors, les pays membres de l’Union n’avaient affiché aucune unité face au scandale des écoutes américaines.

“Je pense que le plus important c’est de trouver une base opérationelle pour l’avenir et comme je l’ai dit aujourd’hui la confiance doit être reconstruite, ce qui signifie qu’elle a été sérieusement ébranlée. Evidemment les mots ne suffiront pas. Un vrai changement est nécessaire.” a décalré Angela Merkel.

François Hollande a quant à lui estimé qu les révélations d’Edward Snowden pourraient finalement s’avérer utiles pour améliorer l’efficacité du renseignement et mieux protéger la vie privée des citoyens.

“Ce qui est en cause ce n’est pas de savoir si tel ou tel dirigeant a été éventuellement surveillé, c’est de savoir quelle était l’ampleur du système, car ce système concerne des dirigeants mais également des entreprises et des citoyens, donc c’est un enjeu qui dépasse simplement les relations d’Etat à Etat: c’est un problème majeur.” a-t-il affirmé.

Ces révélations en cascade sur les méthodes de l’Agence Nationale de Sécurité rappellent que l’espionnage se pratique aussi entre pays membres de l’Union. Des divergences entre Européens font traîner les négociations sur le projet de loi sur la protection des données.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la NSA

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la NSA

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Affaire des écoutes: une crise durable selon la fondation Bertelsmann