DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : le "pacifisme actif" de Shinzo Abe


Japon

Japon : le "pacifisme actif" de Shinzo Abe

Traditionnel passage en revue des troupes, à Asaka au Japon, sauf que cette année, le message délivré par le Premier ministre Shinzo Abe aux membres des forces d’autodéfense se veut prévenant : l’environnement géopolitique du Japon est de plus en plus difficile a-t-il laissé entendre.
Il a évoqué une révision de la stratégie de défense du Japon, qui a renoncé à l’usage de la force depuis 1945 :

“Les membres des forces d’autodéfense doivent abandonner l’idée selon laquelle les exercices quotidiens les protégeraient de toute menace, et que la simple existence des forces d’autodéfense serait dissuasive.”

Le message vise en premier lieu Pékin, avec qui les relations se sont détériorées depuis un an. Le différend entre les deux grands voisins asiatiques porte sur le petit archipel de Senkaku, administré par le Japon mais revendiqué par la Chine.
Hier, le Japon avait déployé quatre avions de combats, après le vol de quatre appareils chinois, non loin de ce territoire.
Tokyo veut montrer sa capacité à défendre ses îles et durcit donc sa position à l‘égard de la Chine, au nom de ce que Shinzo Abe appelle le “pacifisme actif”.

“Si le Japon fait ce qu’il dit, a réagi le ministre chinois de la Défense par la voix de son porte-parole, et renforce ses mesures de défense en autorisant des tirs sur des avions, c’est une provocation sérieuse, c’est un acte de guerre.”

Signe du changement de position de Tokyo dans la sécurité régionale : le Premier ministre japonais Shinzo Abe a augmenté le budget de la défense, une première depuis 11 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Au moins 37 morts en Irak