DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Géorgiens s'apprêtent à tourner la page Sakaachvili


Géorgie

Les Géorgiens s'apprêtent à tourner la page Sakaachvili

Les Géorgiens votent ce dimanche pour élire leur prochain président. Une page se tourne avec le départ du chef d’Etat pro-occidental Mikheïl Sakaachvili porté au pouvoir par la “révolution des roses” en 2003.

Pour lui succéder, il n’y a pas moins de 23 candidats, dont Guiorgi Margvelachvili, le candidat de la majorité, soutenu par le Premier ministre. Il a toutes les chances de l’emporter, peut-être même dès le premier tour.

De récents amendements constitutionnels ont considérablement amoindri la fonction présidentielle. L’enjeu numéro un pour la Géorgie, c’est le rapprochement avec l’Europe.

“La Géorgie a une véritable opportunité de signer l’accord d’association avec l’UE, ce qui constituerait un pas important vers l’adhésion. Donc je pense que ce sera la priorité de la future politique étrangère.” estime l’analyste politique Gia Nodia.

Des partisans du président sortant se sont réunis vendredi devant sa résidence. Pour eux, il est le symbole de la marche du pays vers la démocratie. En neuf ans, Mikheïl Sakaachvili a considérablement modernisé le pays et lutté contre la corruption, même si tout n’est pas rose, à en juger notamment par l’absence de liberté de la presse et l‘état des prisons.

L’actuel Premier ministre affiche sa volonté de traduire en justice le président sortant. Son avenir est donc très incertain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un gouvernement de coalition se profile en République Tchèque