DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lou Reed, le poète du rock

Vous lisez:

Lou Reed, le poète du rock

Taille du texte Aa Aa

Une légende du rock, toujours à l’avant-garde. Un maître, selon David Bowie. Lou Reed, le musicien, mais aussi le poète et photographe est décédé à l‘âge de 71 ans. Il avait subi au printemps une greffe du foie.

Né à Brooklyn, Lou Reed grandit à New York dans une famille de classe moyenne.
Après l’Université, où il se découvre une vocation littéraire, il fonde dans les années 1960 The Velvet Underground. Le groupe se produit au Factory de New York, sous les yeux du gourou du pop art, Andy Warhol. “Sans Andy, qui sait si on aurait eu un jour la chance de se produire. Je pense que je dois tout à Monsieur Warhol. Merci’‘, disait-il le 24 juin 2003.

Avec le Velvet Underground, dont il est le chanteur et guitariste, Lou Reed enregistre quatre albums, qui influenceront bon nombre d’artistes punk rock. Le groupe se sépare au début des années 1970.

Lou Reed entame alors une carrière solo. Son second album, ‘‘Transformer’‘, produit par David Bowie, contient quelques-uns de ses plus beaux succès dont ‘‘Perfect Day’‘ et ‘‘Walk on the Wild Side’‘, dans laquelle il parle de drogue et de transsexualité.

“J’ai une satisfaction personnelle à créer des choses qui n’existent pas. Je suis une passion.’‘

Créer pour découvrir aussi de nouveaux sons. C’est qu’il fait dans son album de bruitage électronique ‘‘Metal Machine Music’‘. Un suicide artistique diront certains critiques. Sa curiosité ne s’arrête pas là.

“J’ai toujours pris des photos. Un jour j’ai rencontré une personne qui m’a dit : pourquoi tu ne les regroupes pas ? C’est ce que j’ai fait.’‘

La photographie… Une autre passion, souvent méconnue, du rocker. Il avait publié l’an passé un livre de ses nombreux clichés.

Artiste sombre, sauvage, mais aussi esthète et romantique, Lou Reed avait, en lui, tout ce qui fait l’essence du rock. Et surtout cette voix de velours, profonde, unique, qui symbolise toute une époque.

Le 3 septembre dernier à Londres, il avait fait l’une de ses dernières apparitions publiques : “Il n’y a qu’une seule occupation qui peut changer le monde : c’est le vrai rock and roll. Je crois, du fond de mon cœur, que le rock peut tout changer. Je suis diplômé de l’Université Warhol et je crois au pouvoir du punk. Je veux faire exploser cette journée!’‘