DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"La stratégie Ender" en morale de la guerre.


cinema

"La stratégie Ender" en morale de la guerre.

En partenariat avec

Tiré du roman de science-fiction de l‘écrivain américain Orson Scott Card, “La Stratégie Ender” raconte l’histoire d’Ender Wiggin, Asa Butterfield à l‘écran, un enfant doté d’une intelligence hors du commun qui rejoint une école de guerre spatiale pour préparer une future invasion extra-terrestre.
Harrison Ford incarne le colonel Hyrum Graff, qui enrôle et forme Ender aux stratégies de combats. L’acteur a tout de suite été attiré par la force morale de ce scenario:

Harrison Ford, acteur:
“Ce film parle de ce poids terrible que nous imposons à notre jeunesse, le poids moral, émotionnel, qu’impliqe la pratique de la guerre. Nous leur demandons de faire quelque chose qui n’est pas dans leur nature, pour lequel ils vont payer le prix fort, le prix de la morale et de la vie.”

Le film a récemment déclenché de nombreuses réactions hostiles, rapport aux opinions homophobes d’Orson Scott Card, l’auteur du roman initial. Le réalisateur Gavin Hood comme ses acteurs condamnent unaniment les opinions personnels de l’auteur et préfère garder la force de son histoire:

Viola Davis, actrice :
“Je sépare toujours le message du messager. Dans le passé, beaucoup d‘êtres humains exceptionnels, comme Martin Luther King ou Joseph Campbell, dont j’adore le livre “le héros aux mille et un visages” , avaient des opinions personnels très discutables. Et je pense que dans “La Stratégie Ender”, l’auteur nous amène avant tout à nous poser une question fondamentale : “Que se passe t-il lorsque lon envoie tout ces jeunes hommes s’entraîner à faire la guerre” ?”

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Free Birds, les dindes contre-attaquent