DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouverture d'une enquête sur des prêts bancaires à des membres des Yakuzas


Japon

Ouverture d'une enquête sur des prêts bancaires à des membres des Yakuzas

Le scandale n’en finit plus de faire les gros titres de la presse japonaise. Les trois plus grandes banques du pays sont dans le collimateur du gendarme financier nippon. L’une d’elles est soupçonnée d’avoir autorisé des prêts à des membres des Yakuzas, la mafia nippone. Au total, 230 opérations ont été comptabilisées pour un montant d’environ 1,5 million d’euros. Mizuho, la banque en question aurait effectué des prêts durant deux ans sans qu’aucune mesure ne soit prise pour arrêter ces transactions. Les deux autres établissements, Mitsubishi et Sumitomo Mitsui, sont pour l’instant hors de cause mais restent sous contrôle. Conséquence de ce scandale? Le président du conseil d’administration de Mizuho a va quitter son poste. Quand au directeur général, il devra renoncer à six mois de salaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Inauguration du Marmaray, le premier tunnel sous le Bosphore