DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un an après la tempête Sandy, il y a encore beaucoup à faire


monde

Un an après la tempête Sandy, il y a encore beaucoup à faire

Une bonne nouvelle d’abord. L‘île d’Ellis Island et son mythique musée de l’immigration ont rouvert hier, un an après avoir été complètement submergés par l’ouragan. Les touristes peuvent de nouveau arpenter ces lieux historiques où 12 millions d’immigrés ont transité pour s’installer dans le nouveau monde.

“C’est merveilleux. Pendant un an, je n’ai pas vu de visiteurs, tout ce monde ici aujourd’hui ça signifie beaucoup pour moi et pour tout le personnel. Les gens sont de retour et on peut ouvrir de nouveau”, explique l’intendant en chef d’Ellis Island et de la Statue de la Liberté.

A Staten Island, en revanche, tout est loin d‘être fini. La zone a subi des dégâts considérables. Nombres de personnes ont tout perdu il y a un an. Plus de 200 personnes ont été tuées par l’ouragan et les sans-abris se comptaient par milliers, à l’image de Carol qui raconte comment tout a basculé en un instant :

“On réalise qu’on ne peut pas tout contrôler. On pense vivre à un endroit pour toujours et puis en une seconde tout change. En une nuit, en un jour, c’est arrivé. Un jour on était bien et puis le lendemain, on était sans-abri”, raconte-t-elle.

Pas facile de construire une nouvelle vie… Mais la joie aussi de voir beaucoup de solidarité comme ces milliers de volontaires qui donnent de leurs temps et de leurs forces pour bâtir de nouvelles habitations et un avenir que tous espèrent plus serein.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Encore deux sites syriens inaccessibles aux experts internationaux en armes chimiques