DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Espagne laisse la récession derrière elle


économie

L'Espagne laisse la récession derrière elle

C’est officiel, L’Espagne est sortie de récession au troisième trimestre après neuf trimestres de contraction de son produit intérieur brut, selon les premières données publiées mercredi par l’Institut national de la statistique.

Le PIB a progressé de 0,1% au troisième trimestre par rapport aux trois mois précédents, une hausse minimale mais qui marque la première croissance depuis le début 2011 et met fin à deux ans de récession.
Cette petite progression cohabite avec un chômage qui frise les 26% et une baisse des prix à la consommation enregistrée en octobre. Cette faiblesse de l’inflation qu’on ne peut encore nommer déflation pourrait aussi favoriser les dépenses des ménages.
A ce sujet, les ventes au détail ont augmenté en septembre pour la première fois depuis trois ans.

“C’est surtout une reprise causée par les exportations à laquelle nous assistons en Espagne, explique Christian Schulz, chef économiste chez Berenberg Bank. La reprise domestique se stabilise c’est bien mais cette stabilisation
permet maintenant la croissance par les exportations, pour sortir l‘économie de la récession et je pense que la prochaine étape sera le retour des investissements en Espagne”.

Il est vrai que l’activité a été soutenue par les exportations qui est le seul secteur en croissance depuis le début de la récession ainsi que par la saison estivale. Ceci dit, les perspectives d’emploi ne sont pas bonnes en Espagne tout comme chez ses voisins d’ailleurs.

Et ce n’est pas le marché immobilier qui va faire redémarrer la machine économique. La crise économique et la surabondance de l’immobilier espagnol ont provoqué une baisse de 37% des prix des logements au cours des cinq dernières années et les analystes du secteur estiment que ce n’est pas terminée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Allemagne : légère hausse du nombre de demandeurs d'emplois en octobre