DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'OTAN et la Russie testent un système de détection d'explosifs dans les transports


monde

L'OTAN et la Russie testent un système de détection d'explosifs dans les transports

Des traces d’explosifs détectés sur le corps d’un suspect, ce qui déclenche une alarme. Les terroristes ici sont des acteurs et les explosifs sont faux … Il s’agit d’un exercice organisé dans une station de métro d’une capitale européenne. Il a permis de tester avec succès un nouveau système de détection d’explosifs mis au point dans le cadre d’une coopération entre l’OTAN et la Russie. Une technologie dite du “balayage micro-ondes” qui permet de déceler des anomalies dans la composition moléculaire des objets ou des personnes. Avec elle, les attentats de Londres, Madrid et Moscou auraient peut-être pu être évités:

Pierre Charru, directeur de projet : “A cette époque, les infrastructures de ces modes de transport de masse étaient protégés beaucoup moins efficacement que le transport aérien . Par conséquent, au sein de l’Otan, et en particulierdu Conseil OTAN-Russie, nous avons décidé de développer des technologies pour protéger ce type d’infrastructures. “

Le programme Standex, c’est son nom, va pouvoir entrer dans sa deuxième phase, la gestion d’une situation d’urgence dans laquelle une personne soupçonnée de vouloir mener une attaque terroriste serait identifiée. Des essais seront conduits en Russie.

Mikhail Korolev , l’ingénieur en chef : “C’est une initiative vraiment intéressante, et c’est un bon exemple de la coopération internationale, la menace terroriste n’est pas seulement un enjeu local, concernant un pays ou une région en particulier, c’est un problème mondial. Nous devons rassembler tous les forces de la société pour y remédier.”

Le programe Standex pourrait être développé industriellement fin 2015. Lancé en 2010 dans le cadre du Conseil OTAN-Russie, il a coûté jusqu‘à présent 4,8 millions d’euros.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Californie: la sauce piquante Sriracha leur monte au nez