DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Irlande, les pêcheurs d'Arranmore tiennent tête à Bruxelles


insiders

En Irlande, les pêcheurs d'Arranmore tiennent tête à Bruxelles

En partenariat avec

L‘île irlandaise d’Arranmore n’est plus que l’ombre d’elle-même. Un à un, les pêcheurs ont été contraints de quitter leur île, faute de travail. Une baisse d’activité provoquée par l’interdiction de la pêche au saumon sauvage décrétée en 2006 par Bruxelles et appliquée par Dublin.

Cette interdiction s’est transformée en tsunami faisant chavirer leurs espoirs de transmettre leur métier à leurs enfants et provoquant le naufrage de l‘économie locale.

A Arranmore, ils sont donc encore quelques uns, des irréductibles, à tenir tête à l’Union européenne. Hors de question, pour eux, de rendre leur licence de pêche et d’accepter les compensations financières, synonyme de capitulation face à Bruxelles.

Reportage au coeur d’une île qui ne veut pas disparaître.

Le choix de la rédaction

Prochain article

insiders

Malgré Lampedusa, l'Europe à tout prix