DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Islamabad fâché par la frappe de drone contre le chef des talibans


Pakistan

Islamabad fâché par la frappe de drone contre le chef des talibans

Le Pakistan a accusé Washington de saborder le processus de paix avec les Talibans, au lendemain de la frappe de drone qui a tué leur chef Hakimullah Mehsud.

Dans une conférence de presse, le ministre pakistanais de l’Intérieur a précisé que l’attaque est survenue moins de 24 heures avant le départ d’une délégation officielle pour le fief des talibans.

“Le gouvernement du Pakistan ne perçoit pas cette attaque de drone comme une attaque contre un individu, mais comme une attaque contre le processus de paix. Tous les aspects de la coopération entre le Pakistan et les Etats-Unis vont être revus.” a-t-il déclaré.

Le conseil central des talibans pakistanais s’est réuni samedi pour choisir un successeur au mouvement. Il s’agirait de Khan Said Sajna, connu pour appartenir à un groupe en faveur des négociations de paix avec le gouvernement.

Des funérailles secrètes ont eu lieu vendredi soir dans le village où son prédécesseur a été tué.

A Peshawar, ville la plus proche des zones tribales frontalières de l’Afghanistan, les forces de sécurité sont sur le qui-vive. Elles craignent une nouvelle vague d’attentats en représailles à la mort du chef des talibans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mali : deux journalistes de RFI exécutés par leurs ravisseurs