DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce teste l'ouverture dominicale, sur fond de contestations


Grèce

La Grèce teste l'ouverture dominicale, sur fond de contestations

“Jamais le dimanche !”, crient ces manifestants. Nous sommes en Grèce et pour la première fois, aujourd’hui, les magasins ont pu ouvrir leurs portes.

Une loi, votée cet été, permet désormais aux commerces d’ouvrir sept dimanches par an, avant Noël, Pâques, et lors des périodes de soldes. Une loi très controversée, décriée par l’Eglise orthodoxe et par une partie des syndicats.

“Au moment où le commerce est en train de s’effondrer, ils veulent forcer des magasins à rester ouverts plus longtemps et à dépenser plus d’argent. Seule une poignée de multinationales va survivre et c’est ce que le gouvernement veut vraiment”, estime Thanos Vasilopoulos, le secrétaire général de “Oiye”, un syndicat de travailleurs du commerce de détail.

Six associations de commerçants sur 10 ont refusé d’ouvrir ce dimanche. Cependant, dans les rues d’Athènes, le succès de l’ouverture dominicale semblait réel au vu de la foule qui se pressait dans les magasins.

“Personnellement je trouve ça bien”, dit cette femme. “Mais c’est une honte pour ceux qui doivent travailler ici. Je ne voudrais pas être à la place de l’une de ces vendeuses et travailler le dimanche mais c’est pratique pour moi car je travaille tous les autres jours de la semaine”.

Les autorités régionales ont jusqu’au 8 novembre pour décider si elles permettent aux commerces qui le veulent d’ouvrir plus de sept dimanches par an.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Visite-éclair de John Kerry au Caire pour resserrer les liens américano-égyptien