DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des rapports secrets de la dictature argentine découverts


Argentine

Des rapports secrets de la dictature argentine découverts

C’est la première fois depuis la fin de ce régime il y a trente ans qu’une telle masse d’archives a été mise au jour. Elles se trouvaient au siège de l’Armée de l’Air et c’est grâce à un nettoyage dans un sous-sol qu’elles sont remontées à la surface.

Ces documents pour l’histoire se composent de listes noires d’artistes et d’intellectuels rédigés par les militaires.

“La majorité des documents sur la question des disparus portaient sur ce qu’il fallait dire à l’opinion publique. Les discussions internes étaient plus sur la manière d’aborder les médias et sur comment il fallait désigner les personnes disparues en utilisant des euphémismes tels que “allées et venues à vérifier”“, précise le ministre de la Défense.

Les familles de disparus de la dictature notamment les Mères de la place de Mai réclament depuis trois décennies aux militaires et à l’Eglise de communiquer leurs archives.

L’Argentine a été dirigée d’une main de fer par une junte militaire entre 1976 et 1983 notamment par le général Videla. Ce dernier avait été condamné à la prison à vie pour tortures et crimes de masse. Il est mort en prison le 17 mai dernier.

30 000 personnes ont été éliminées durant cette dictature et seuls quelques centaines ont été identifiées à ce jour.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Trois personnes tuées dans un car détourné en Norvège