DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Coréens ont peur du poisson radioactif

Vous lisez:

Les Coréens ont peur du poisson radioactif

Taille du texte Aa Aa

Dans les jours qui suivirent le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011, la centrale de Fukushima allait connaître un accident majeur assorti de fuites radioactives.

Des fuites qui continuent et qui touchent la consommation de poisson non seulement au Japon, mais aussi dans d’autres pays comme en Corée du Sud où ce poissonnier constate la désaffection des clients : “La méfiance sud coréenne pour les produits de la pêche venus du Japon est très importante. A cause de cela, même les ventes des produits coréens sains ont été touchées ».

Pour à la fois faire revenir la confiance et remonter les ventes un poissonnier coréen à ni plus ni moins installé un compteur geiger.

Les consommateurs n’ont plus qu‘à contrôler le poisson qu’ils veulent acheter… Et même si juste à côté des panneaux indiquent que le magasin de toute façon ne vend pas des produits japonais… A se demander si tout ceci est finalement rassurant…

Lee Soo-Doo, directeur de la division inspection au ministère de la santé publique : “A l’heure actuelle, toute importation des poissons venus des neuf préfectures autour de Fukushima ont été interdites. Les poissons qui viennent d’autres régions que ces préfectures sont soumis à des tests de radioactivité. Nous vérifions d’ailleurs la radioactivité sur toutes les importations. »

La multiplication des fuites radioactives a sérieusement entamé la confiance des consommateurs sud coréens qui évitent d’acheter du poissons depuis août dernier. Des consommateurs qui suspectent aussi l’utilisation de fausses étiquettes.

Une hésitation régulièrement alimentée par les informations en provenance de la centrale et notamment par le prochain enlèvement des barres de combustible nucléaire du réacteur 4.