DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau rat pack à "Last Vegas"

Vous lisez:

Nouveau rat pack à "Last Vegas"

Taille du texte Aa Aa

Billy, Paddy, Archie et Sam sont les meilleurs amis du monde depuis… plus d’une soixantaine d’années. Quand Billy, le dernier célibataire de la bande, se décide enfin à demander sa petite amie d‘à peine trente ans en mariage, nos quatre über-seniors prennent la direction de Las Vegas avec la ferme intention de ne rien céder au poids des années et d’enterrer la vie de ce vieux garçon dans les règles de l’art.

À leur arrivée sur le Strip, force est de constater que le divertissement de masses a pris le pas sur le temple du cool. Mais le Cirque du Soleil peut bien avoir délogé le Rat Pack, notre quatuor est plus que jamais résolu à faire revivre ses heures de gloire à celle qu’on appelle encore la ville de tous les vices.

Rat pack de choix pour ce film avec Michael Douglas, Robert De Niro, Morgan Freeman et Kevin Kline, des acteurs qui n’avaient pourtant jamais travaillé ensemble.

Michael Douglas : “On espère simplement qu’il ne va pas y avoir un abruti dans le groupe. Cette alchimie est une de ces choses qui se passent ou non à l‘écran. Et même si on arrive avec les meilleures intentions on ne sait pas comment ça va se passe”.

Morgan Freeman :
“C‘était une belle expérience que de pouvoir travailler avec des gens que l’on adule”…

Petite pression donc sur les épaules du réalisateur Jon Turteltaub tout droit venu de la série des Benjamin Gates : “C‘était effrayant. Je voulais simplement être aimé, je voulais qu’ils m’aiment. J‘étais inquiet au sujet du film parce que s’il ne marchait pas je n‘étais pas suffisamment armé pour leur dire de faire quelque chose de différent. Est ce que je pourrais dire “Robert de Niro tu es nul”, “Michael ça ne va pas du tout”. Non bien sûr. Donc on croise les doigts et ensuite on voit naître ces performances d’acteurs comme on les avait imaginées”.

À leur arrivée sur le Strip, force est de constater que le divertissement de masses a pris le pas sur le temple du cool. Mais notre quatuor est plus que jamais résolu à faire revivre ses heures de gloire à celle qu’on appelle encore la ville de tous les vices.