DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quelle conclusion tirer des élections partielles aux Etats-Unis ?

Vous lisez:

Quelle conclusion tirer des élections partielles aux Etats-Unis ?

Taille du texte Aa Aa

Le démocrate Bill de Blasio élu maire de New York, le républicain Chris Christie réélu gouverneur du New Jersey et le démocrate Terry McAuliffe qui conquiert la Virginie, les élections qui viennent d’avoir lieu aux Etats-Unis ont offert des fortunes diverses aux deux grandes familles politiques américaines.

Alasdair SANDFORD, euronews :
“Avec nous, depuis Washington, notre correspondant Stefan Grobe. Stefan, quel message ces élections envoient-elles au niveau national aux camps républicain et démocrate ?”

Stefan GROBE, correspondant d’euronews à Washington :
“Je pense que ces élections amorcent un virage vers le centre-gauche, ou au moins, un virage vers des hommes politiques qui sont davantage tournés vers le sens commun et le compromis.
A New York, on a de Blasio qui veut mettre un terme aux inégalités croissantes qui menacent de plus en plus la classe moyenne.
Dans le New Jersey, très démocrate, on a un Républicain modéré Chris Christie qui a pris ses distances avec l’aile la plus à droite de son parti et qui aime se présenter comme quelqu’un qui fait avancer les choses.
En Virginie, où dominent les conservateurs, les électeurs ont rejeté un Républicain de droite qui avait fait du scrutin un référendum sur l’Obamacare – la réforme controversée de la santé – et il a échoué”.

Alasdair SANDFORD, euronews :
“Donc, on va vers des politiques plus ancrées au centre. Est-ce que c’est ce qui s’annonce, peut-être l’an prochain pour les élections au Congrès et au-delà pour l‘élection présidentielle de 2016 ?”

Stefan GROBE, correspondant d’euronews à Washington :
“Absolument, et, ce que nous allons voir en 2014, lors des élections au Congrès, c’est un combat plus intense au sein du parti républicain sur la ligne à suivre. Le mouvement du Tea Party peut compter sur des partisans plus actifs et plus énergiques, mais il n’arrive pas à passer le cap des grandes élections. Le plus grand défi qui attend les Républicains de “l’establishment”, ce sera de contrer leurs adversaires du Tea Party lors des primaires et de se présenter comme les seuls capables de battre les Démocrates.
Ce sera la même chose lors de la présidentielle de 2016 et cela donne à Chris Christie un énorme avantage par rapport à ses rivaux conservateurs”.