DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vos commentaires à propos de la légalisation des drogues


monde

Vos commentaires à propos de la légalisation des drogues

Voici certaines de vos réactions que vous avez partagé avec nous.


“Légalisez, contrôlez et taxez-les comme l’alcool”

Deutscher Hanfverband (DHV): “Nous sommes l’Association Allemande du Chanvre, le plus grand groupe militant pour la légalisation du cannabis d’Allemange. Nous pensons que la légalisation et le contrôle du cannabis est le meilleur choix et il existe de nombreux arguments pour défendre cette position. Beaucoup trop pour un simple commentaire sur Facebook.”

“Je n’ai pas envie que les drogues soient légalisées parce qu’après, il y aura des petits jeunes swag qui vont se calculer puissants parce qu’ils fument. Les jeunes vont fumer plus donc ils vont moins écouter en cours et seront plus cons et plus manipulables par le gouvernement.”

“Si vous ne pouvez pas les battre, alors adhérez ! Comme pour la prostitution, les drogues seront toujours là que ça vous plaise ou non. Alors autant les légaliser et les contrôler !”

“Le cannabis est un produit naturel, contrairement à l’alcool qui doit être fabriqué. Si les gens choisissent de le faire pousser pour leur usage personnel, qu’il soit récréatif ou médical, alors il ne devrait pas être illégal. Ni les gouvernements ni les criminels (parfois il s’agit des mêmes personnes) ne devraient en tirer profit. Il existe de nombreux poisons naturels qui peuvent être cultivés et tuer des gens. La marijuana n’est pas de ceux-là. L’alcool tue ou blesse beaucoup de gens chaque année. La marijuana non. La maintenir dans l’illégalité mobilise de nombreuses ressources policières qui pourraient être utilisées à chasser de vrais criminels. Légalisez-la et traiter les adultes en adultes.”

“Alors, les gouvernements veulent légaliser le cannabis simplement parce qu’ils n’arrivent pas à le contrôler ? Faites attention que cela ne crée pas une réaction en chaîne et n’entraîne les gens vers d’autres substances illicites. C’est déjà bien assez difficile de gérer tout le mal (qu’il soit physique, émotionnel, mental ou social) que font d’autres produits, alors y ajouter le cannabis ! Je suis absolument contre !”

“Légalisez ! Nous devons faire face à d’autres problèmes bien plus sérieux… comme le trafic d‘êtres humains ou le crime organisé pour n’en citer que deux.”

“La peine de mort. Comme nos amis chinois le font.”

“L’Etat devrait voir le monopole sur la production et la vente de marijuana. Ainsi, la drogue serait pure, sans ingrédients de coupe toxiques, et en plus, l’argent revient dans les caisses de l’Etat sous la forme d’une taxe. Par contre, pour les drogues plus dures, ils devraient renforcer les lois.”

“La question du cannabis est une question de démocratie et de liberté. Pour moi c’est un indicateur d’une démocratie qui fonctionne. Le criminaliser n’apporte aucun effet bénéfique. Ça ne fait pas baisser le nombre de consommateurs. La prohibition pousse un large groupe de personnes (les dépendants) dans l’illégalité. Mias ces personnes n’ont pas le sentiment de faire quelque chose de mal. Donc je pense que l’usage de drogues doit être traiter comme un problème de santé public et non comme un problème de criminalité.”

“Dans mon pays, la légalisation du cannabis n’a aucun sens car la drogue principale est la cocaïne. Donc je ne pense que cela aura beaucoup d’effet pour faire baisser la criminalité dans mon pays.”

“Pourquoi pas ? Nous avons d’entrées fiscales et la prohibition n’a pas fonctionné. Peut-être que la légalisation et l‘éducation pourraient faire la différence.”

“Je ne suis pas sûr qu’il y ait encore de bonnes raisons pour maintenir une politique d’abstinence stricte. Elle ne fonctionne pas, crée plus de problèmes qu’elles n’en résout. Et il y a beaucoup d’exemples où la dépénalisation de certains produit (notamment le cannabis) ont apporté beaucoup plus de résultats que cette “guerre contre les drogues.”

“La tolérance des drogues douces fait qu’il est plus difficile de s’approvisionner en drogues dures. Les coffee shops de la ville où j’habite (Haarlem) ont tous des grands panneaux qui disent “On brisera les jambes de quiconque pris en train de dealer des drogues dures. Mais je pense que la légalisation est le chemin à suivre à terme plutôt que la simple dépénalisation. Les coffee shops paient des impôts ici aux Pays-Bas, mais pas sur le cannabis qu’ils vendent. Moi je dis : ‘légalisez et taxez.’ Récemment un article expliquait que si le Royaume-Uni le cannabis, il y avait un potentiel de 1,25 milliards de livres de recettes supplémentaires pour le budget de l’Etat. Vu l‘état des finances publiques, pourquoi la légalisation du cannabis n’est pas une priorité de l’Etat ? Les Tories [parti conservateur au pouvoir – NDLR] n’auraient pas besoin d‘être si sec dans les coupes budgétaires auxquelles ils procèdent dans les services dont les plus vulnérables dépendent.”

“J’ai deux avis sur la question. Je pense que nous devons prendre conscience de la différence qui existe entre une consommation modérée et une consommation abusive du cannabis, de l’alcool ou d’autres produits peu addictifs. D’autres substances comme la cocaïne, l’héroïne, le XTC, le speed, de la meth sont bien plus dangereuses car vous pouvez être accroché même après en avoir pris qu’une seule fois. La vue d’ensemble du problème des drogues est bien plus complexe que ‘les drogues sont mauvaises et devraient être interdites’. Les jeunes grandissent en entendant que les drogues (douces ou dures) sont mauvaises et qu’elles vous détruisent puis un jour, lors d’une fête avec des amis, ils essaient un joint de marijuana et en aiment les effets. A cause de ça, ils risquent d’en conclure que toutes les drogues ne sont pas si mauvaises. Plus tard, histoire de changer, ils vont peut-être entrer en contact avec de la meth et devenir sérieusement accrocs à ce truc.
Dans un deuxième temps, je pense qu’en légalisant et et en régulant les drogues, au moins les personnes qui en consomment ne snifferaient, fumeraient ou s’injecteraient pas toutes les merdes avec lesquelles les dealers mélangent leurs produits pour faire plus d’argent.
En outre, en prévoyant des salles de consommation où ils peuvent consommer dans un environnement contrôler, on s’assurerait qu’ils causeront moins de mal à la société qu’au coin de la rue. Il y aura toujours une part de la population qui consommera de la drogue ; vous ne pouvez pas vous en débarrasser. C’est une caractéristique intrinsèque de la société.”

“La guerre contre les drogues ne sera jamais gagnée donc je pense qu’il faudrait légaliser toutes les drogues en petites quantités. Quand quelque chose est légal, il perd beaucoup de son attrait et peut alors être taxé pour payer pour les cures de désintoxication et les dommages que cela cause sur la santé.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Traiter les dépendants en adulte : rencontre avec les addictologues de L’Arbresle