DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pour cause d'endettement, la région espagnole de Valence ferme sa radiotélévision


Espagne

Pour cause d'endettement, la région espagnole de Valence ferme sa radiotélévision

Une décision dénoncée par les salariés qui ont manifesté hier pour dénoncer l’arrêt des émissions.

La télévision régionale et la radio RTVV voulaient licencier 1.000 de leur 1.700 salariés mais la justice a rejeté mardi le plan de licenciement qu’elle a jugé illégal. Le gouvernement régional a immédiatement décidé de mettre fin à ces deux médias la région est l’une des plus endettées du royaume.

“La décision de la justice ne nous laisse pas d’autre choix que de procéder à la fermeture parce que nous ne pouvons pas assumer le passif de cette télévision, C’est hors de prix. Nous irons aussi vite que la loi nous le permet”, explique le président de la Communité de Valence, Carlos Fabra.

Le comité d’entreprise des deux médias régionaux a décidé de lancer une pétition auprès des téléspectateurs et des auditeurs pour s’opposer à la fermeture. La directrice générale de la radio RTVV a démissionné car elle ne voulait pas cautionner la décision du gouvernement régional.

Les salariés de Télé Madrid qui avaient connu le même sort il y a un an ont organisé hier une manifestation de solidarité envers leurs collègues de Valence. 800 personnes avaient été licenciées soit 80% du personnel. De nombreuses télévisions régionales ont depuis subi le même sort alors que l’Espagne se débat dans une profonde crise économique et sociale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Berlin veut auditionner Snowden, mais à Moscou