DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand les moustiques ne seront plus vecteurs de la dengue

Vous lisez:

Quand les moustiques ne seront plus vecteurs de la dengue

Taille du texte Aa Aa

Combattre la dengue, c’est l’objectif d’une entomologiste de l’institut national d’hygiène et d‘épidémiologie du Vietnam. Il a délibérément infecté des moustiques avec une bactérie, la Wolbachia. Les moustiques infectés ne sont plus touchés par la dengue et donc ne sont plus vecteurs et ne peuvent plus contaminer les humains. On estime que 390 millions de personnes vivant dans les pays tropicaux sont infectés par ce qu’on appelait avant la grippe tropicale.

Nguyen Thi Yen : “La femelle qui porte la Wolbachia va transmettre cette bactérie à la génération suivante, ce qui veut dire que le mâle sera toujours stérile quand il va chercher à s’accoupler avec une femelle dans la nature. Par conséquent les moustiques qui portent la Wolbachia va graduellement remplacer les moustiques naturels, limitant ainsi le risque d’infecter les humains par la dengue».

Aucun vaccin n’existe pour l’instant, pas plus qu’un traitement spécifique. La transmission se fait par le biais d’une piqure de moustique qui avait auparavant piqué une personne malade.
Les chercheurs sont en train ici de relâcher des insectes dans de petites zones isolées avant peut-être de les répandre dans la ville de Nha Trang.

Simon Kutcher, directeur du projet “Eliminer la dengue” : “Je suis très intéressé par ce que cette technologie pourrait signifier pour un pays comme le Vietnam où la dengue est endémique. Nous espérons qu‘à l’avenir les tests seront suffisamment concluants pour pouvoir être développés à une échelle qui pourrait couvrir toute la ville avec des moustiques Wolbachia ».

On est pourtant pas encore là et cela pourrait prendre encore des générations de moustiques avant d‘éliminer la dengue.