DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un petit bout de Finlande en Hongrie


Hongrie

Un petit bout de Finlande en Hongrie

Nous sommes à Geresdlak, au sud-ouest de la Hongrie : parmi les 900 habitants, 70 sont Finlandais. Des retraités, pour la plupart, venus ici pour la qualité de vie.

Alors, les autochtones ont décidé d’apprendre le finnois, pour mieux les accueillir. 24 maisons ont déjà été vendues à ces cousins du nord, et d’autres pourraient s’installer encore.
L’Union européenne finance 90 heures de cours intensifs. Même le maire du village, Tibor, suit assidument la classe : “La plupart de ces Finlandais parlent déjà un peu hongrois, évidemment pas couramment, dit Tibor Habjànecz, mais ils parlent, alors c’est un plus pour nous d’apprendre le finnois.”

Satu Juuti s’est installée il y a trois ans. Elle apprécie les randonnées ici, mais pas seulement :
“On adore les gens d’ici, ils sont gentils et très serviables, nous nous sommes faits beaucoup d’amis.”

Les Finlandais ont apporté avec eux une bien agréable spécialité : le sauna. Résultat, quatre familles sur cinq dans le village en ont installé chez eux : Geresdlak est depuis la commune hongroise la mieux équipée en saunas.

“Le nom de cette rue est déjà écrit dans les deux langues, explique notre correspondante. Même si le hongrois et le finnois sont de la même famille linguistique, ils sont maintenant très différents et peu de Hongrois apprennent cette langue. C’est pour cela que l’histoire de ce village est si spéciale.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Al Qaida se régale avec les révélations de Snowden, affirme le chef du MI6