DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Neuf prisonniers de l'ETA libérés, contre le gré de l'Espagne


Espagne

Neuf prisonniers de l'ETA libérés, contre le gré de l'Espagne

Les avocats et les juges s’agitent au tribunal chargé des affaires de terrorisme, à Madrid. Et pour cause : hier, la cour a libéré neuf prisonniers de l’ETA. Une décision prise, pour être en conformité avec la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg, qui a jugé “illégale” la détention prolongée de plusieurs etarras.

En 2006, l’Espagne avait modifié son système de remise de peine, pour empêcher la libération de détenus sous le coup de condamnations multiples. C‘était le cas de Inès del Rio, une etarra condamnée à presque 4000 ans de prison pour 24 assassinats. La justice espagnole s’est fait taper sur les doigts par Strasbourg, et Inès del Rio a été libérée il y a trois semaines. Au total ils seront une soixantaine de détenus qui profiteront de l’arrêt de la Cour européenne. Une situation que de nombreux Espagnols ont du mal à accepter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

La RDC et le M23 devraient signer un accord de paix lundi