DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bulgarie : les universités de Sofia bloquées après un dimanche de manifestations


monde

Bulgarie : les universités de Sofia bloquées après un dimanche de manifestations

Les portes d’accès au rectorat de l’Université de Sofia étaient cadenassées lundi matin par des étudiants qui réclament depuis plus de deux semaines la démission du gouvernement de centre gauche, a rapporté un photographe de l’AFP.

Depuis le 26 octobre, certains auditoriums étaient occupés par quelques dizaines d‘étudiants, entraînant l’annulation des cours. Dix-huit des 51 universités sont partiellement touchées par ce mouvement.

Dimanche, à l’occasion du 24e anniversaire du limogeage du dernier dirigeant communiste bulgare, Todor Jivkov, plusieurs milliers de manifestants se sont joints aux étudiants.



“Nous déclarons une occupation complète du rectorat”, où se trouvent l’administration de l’Université de Sofia et les facultés de sciences humaines, ont annoncé les responsables du mouvement étudiant sur leur page Facebook.

Ils tentent de relancer le mouvement de protestation contre le gouvernement du Premier ministre technocrate, Plamen Orecharski, investi le 29 mai, et qui subit la pression de la rue depuis le 14 juin.


D’importantes manifestations fin juin et début juillet avaient réuni entre 10.000 et 20.000 personnes, reprochant au gouvernement d‘être “lié à l’oligarchie”. Le mouvement avait perdu de son importance au cours de l‘été.


Membre le plus pauvre de l’Union européenne, la Bulgarie est secouée depuis le début de l’année par des manifestations populaires, qui ont entraîné en février la chute du gouvernement conservateur de Boïko Borissov.

(AFP)


Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un opposant russe se cloue les testicules sur la Place Rouge