DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'état de catastrophe nationale déclaré aux Philippines


Philippines

L'état de catastrophe nationale déclaré aux Philippines

Un première estimation provisoire fait état de 10 000 morts, mais ce bilan pourrait encore s’alourdir selon l’ONU. L‘île de Leyte et sa capitale Tacloban ont été les plus gravement touchées avec des vagues géantes, comparées à un tsunami, ne laissant qu’un vaste champ de désolation.

Les survivants sont en quête désespérée de nourriture, d’eau et de médicaments.

“Nous avons déclaré aujourd’hui l‘état de catastrophe nationale afin d’accélérer les efforts de secours, d’aide et de reconstruction du gouvernement dans les provinces touchées par le typhon Haiyan.” a déclaré le président Benigno Aquino.

Les rescapés ont tous des histoires effroyables à raconter, par exemple cette femme qui a vu sa fille se faire emporter par les eaux déchaînées : “Elle m’a vraiment juste échappé des mains. Je pense qu’elle s’est sacrifié quand elle m’a lâché parce qu’elle savait qu’en me tenant, on était entraîné vers le fond et on risquait de se noyer.” raconte-elle en pleurs.

Des scènes de pillages ont été rapportées. Le président a envoyé 800 soldats pour rétablir l’ordre. Des corps gisent encore à même le sol, d’où se dégage une odeur pestilentielle à cause de la chaleur.

Les ONG multiplient les appels aux dons. Les Etats-Unis ont dépêché 180 militaires pour évaluer les besoins urgents. En tout, 21 pays ont promis de l’aide.

Les autorités locales semblent bien impuissantes face à l’ampleur du désastre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une éolienne au large des côtes de Fukushima