DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gouvernement grec écarte une motion de censure


Grèce

Le gouvernement grec écarte une motion de censure

Elle avait été déposée par le parti de gauche radical Syriza qui entendait dénoncer une nouvelle fois la politique d’austérité imposée au pays en échange de l’aide financière de la troïka UE-BCE-FMI qui se trouve actuellement dans le pays pour faire le point.

La coalition au pouvoir a toutefois perdu un élu et n’a plus que 4 sièges de majorité au parlement.

“Vous être pris au piège dans une impasse. Le pays va de l’avant, il laissera derrière lui l‘ère de la crise, et vous continuerez à combattre au sein de votre parti”, dénonce le Premier ministre Antonis Samaras.

Pour Alexis Tsipras, le leader de Syriza, il faut des élections anticipées : “Votre politique a détruit ce pays. La majorité des gens souffrent et vivent dans le désespoir “.

Des critiques soutenues par 3.500 partisans de son mouvement qui s‘étaient rassemblés devant la Vouli lors du débat sur le vote de confiance. Ils ont également dénoncé l‘évacuation musclée par la police des locaux de l’ancienne télévision publique ERT.

“Les négociations très âpres avec la troïka montrent la distance entre Athènes et ses créanciers étrangers. Le gouvernement grec a néanmoins obtenu un vote de confiance même si un grand nombre de députés le critique, ces derniers parlent d’un simple vote de tolérance”, explique notre correspondante à Athènes, Alecos Tsipras.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le vice-ministre iranien de l'Industrie tué par balles