DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le vin français a moins la cote en Chine

Vous lisez:

Le vin français a moins la cote en Chine

Taille du texte Aa Aa

Le vin fait tourner la tête de la Chine, premier client dans le monde et Hong Kong est une porte d’entrée royale pour ce marché en pleine expansion. La consommation a ainsi bondi de plus de 140% entre 2007 et 2011 pour atteindre plus de 159 millions de caisses par an. A la foire des vins de Hong Kong, on suit avec attention les tendances de ce marché plus que juteux.

“Je pense vraiment que la Chine va continuer à croître explique Patrick Festl, en charge du développement pour Schmidt Vinothek à Hong-Kong. A ce stade il est un peu tôt pour dire sur quel segment de marché mais celui-ci est certainement en pleine croissance. Le vin est de plus en plus accessible à un plus grand nombre de personnes. Et nous avons 1,3 milliard de personnes là-bas. Et elles aiment le vin.”

Les vins français dominent toujours avec une part de marché de près de 50%, loin devant l’Australie et l’Espagne. Mais s’ils se taillent toujours la part du lion en Chine, ils marquent le pas au profit des domaines européens. Ainsi l’Espagne, partenaire cette année du salon de Hong Kong, tire son épingle du jeu et progresse deux fois plus vite en terme de volume :“Je sais que la France a une très bonne réputation à l’export sur le marché chinois. Mais c’est une question d’image souligne Jose Maria Nieves, directeur des exportations du fabricant de vin Bodegas Julian Chivite. Les gens achètent du vin français en raison de son image, mais peu à peu, le consommateur apprend. Il commence à avoir plus de connaissances et il se rend compte que les vins espagnols sont de très bonne qualité, à un très bon prix.”

La valeur des vins espagnols a en effet décliné de 12% sur les six premiers mois de l’année, signe que les consommateurs se tournent vers des vins désormais moins haut de gamme.