DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Philippines : Clara Reyes, maire de Coron, raconte


Philippines

Philippines : Clara Reyes, maire de Coron, raconte

Spectacle de désolation, après le passage du super typhon aux Philippines, comme en témoignent ces images prises par les sinistrés samedi et dimanche. Euronews a pu joindre par téléphone Clara Reyes, maire de Coron, dans la province de Palawan. Sur 45 mille habitants, 11 mille sont sinistrés, et le bilan des morts et des blessés reste indéterminé nous a-t-elle expliqué. Mais l’aéroport lui, est déjà opérationnel.

“On n’a pas d‘électricité, pas d’eau, et l’approvisionnement en nourriture peut prendre six jours… Le problème, c’est que la municipalité n’a pas les moyens de payer des avions cargos pour amener l’aide. Il n’y a que des vols commerciaux ici, pas de vols humanitaires pour les produits de première nécessité…” raconte Clara Reyes.

Coron se trouve sur la dernière île de l’archipel des Philippines a avoir été frappée par des vents à 275 km/h au passage du typhon vers le Vietnam.

“Quand le typhon est passé, c’est comme si on s‘était trouvé derrière un jet près à décoller a expliqué Clara Reyes. C’est ce que j’ai ressenti, ça ressemblait à ça. ça a duré trois heures, ensuite il y a eu une accalmie de peut-être deux heures, j’ai cru que c‘était fini, mais deux heures après, la tempête a repris. Nous avons un besoin urgent de nourriture, essentiellement du riz, de l’eau potable, nous avons besoin de médicaments, des antibiotiques, des médicaments contre la toux et la fièvre, il faut des moustiquaires, des couvertures, des vêtements, 85,5 % des habitants ont perdu leurs maisons, et n’ont plus rien, il faut qu’ils puissent reconstruire leurs vie, et au moins avoir quelque chose à se mettre sur le dos”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Journée de commémoration de l'armistice de la Première guerre mondiale