DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un opposant russe se cloue les testicules sur la Place Rouge

Vous lisez:

Un opposant russe se cloue les testicules sur la Place Rouge

Taille du texte Aa Aa

Piotr Pavlenski, performeur russe, a choisi un moyen inhabituel de manifester ce dimanche sur la Place Rouge de Moscou.

L’artiste de Saint-Pétersbourg a planté un clou à travers son scrotum et dans les pavés de la Place Rouge, non loin du mausolée de Lénine.

“Un artiste nu, regardant ses boules clouées au sol du Kremlin, est une métaphore de l’apathie ambiante, l’indifférence politique et le fatalisme de la société russe contemporaine” a précisé Pavlenski dans un communiqué écrit selon nos confrères du Moscow Times.

Des policiers ont rapidement recouvert Pavlenski d’une couverture. Après avoir été détaché du sol, le jeune homme a été placé en garde à vue et hospitalisé. D’après Ria Novisti, une agence de presse russe, aucune charge ne sera retenue contre l’artiste.

Pavlenski est coutumier des performances extrêmes.
En juillet 2012, devant la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan à Saint-Pétersbourg, il s‘était cousu la bouche tout en portant un panneau contre l’emprisonnement des membres de Pussy Riot.
En mai, il s‘était installé nu et enveloppé de fil barbelé devant l’assemblée législative de Saint-Pétersbourg. Il avait passé ensuite plusieurs jours en détention. Il avait été soumis à des examens psychiatriques qui avait conclu qu’il était légalement responsable de ses actes.

Manifestations insolites en Russie

Ca n’est pas la première fois que des russes manifestent de manière inhabituelle.

Le 19 juillet 2012, une supportrice du groupe des Pussy Riots avait mis en scène sa crucifixion devant une église de Saint-Pétersbourg.

Le 8 avril 2013, le président russe Vladimir Putin et la chancelière allemande Angela Merkel se sont retrouvés nez-à-nez – ou plutôt nez-à-poitrine – avec une militante Femen lors de la foire de Hanovre.

Le 28 août 2013, la police russe a saisi, dans une galerie d’art de Saint-Pétersbourg, un tableau représentant le président Vladimir Putin et le Premier ministre Dmitri Medvedev portant des dessous féminins.

Revoyez aussi et relisez les paroles de la prière punk des Pussy Riots ‘Virgin Mary, Put Putin Away’ qui leur a valu deux ans de prison.

Une autre performance dénonçait “le président Putin et ses lois homophobes ainsi que l’absence généralisée de droits de l’homme et de la liberté d’expression en Russie” ; il s’agit de la chanson ‘Beauty with Brains’ de Dolly Bellefleur, enregistrée à Amsterdam.

La vidéo