DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La justice met fin de l'état d'urgence en Egypte


Equateur

La justice met fin de l'état d'urgence en Egypte

Deux jours avant la date prévue, la justice égyptienne met fin à l‘état d’urgence imposé depuis août dernier.
Le gouvernement a indiqué qu’il respecterait cette décision mais qu’il attendait une notification officielle.

L‘état d’urgence était assorti d’un couvre-feu entre 23 heures et 03 heures du matin, notamment dans la capitale. Avec la tension qui règne, les habitants du Caire sont assez divisé sur la “bonne nouvelle”.

“Je voudrais que le couvre-feu soit étendu. Parce que le pays fait toujours face à l’instabilité et à l’insécurité. Il y a beaucoup de vols de voitures, il y a toujours des problèmes de sécurité”, explique Khaled al-Nashar.

“Le couvre-feu affectait les affaires. Donc oui il fallait y mettre fin. Les gens ont besoin de travailler et de gagner de l’argent”, assure Fuad Ahmed.

“La levée du couvre-feu est le signe d’un retour à la stabilité, le signe que les forces de sécurité ont repris le contrôle de la situation”, estime Mohamed Gamal.

Forces de sécurité qui tentent de contenir les partisans du président déchu Mohamed Morsi, comme ici à Mansoura dans le delta du Nil ce mardi.

En trois mois, la repression a fait des centaines de morts et a donné lieu à de nombreuses arrestations.

Le président par intérim avait déclaré l‘état d’urgence le 14 août jour de la première grande confrontation.

Selon la Constitution par intérim imposée par décret par Adly Mansour, une nouvelle extention de l‘état d’urgence aurait nécessité un référendum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Conférence sur le climat: un jeûne de solidarité avec les Philippines