DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vinyle Forever


le mag

Vinyle Forever

En partenariat avec

Ils ont survécu à la déferlante des cassettes et CDs et ils continuent à s’accrocher. Si le volume des ventes reste marginal par rapport à la totalité du marché, le vinyle recommence à attirer. Au Royaume-Uni par exemple, les ventes de disques vinyles ont atteint cette année leur meilleur niveau depuis 2003. Expert en la matière, Bob Bailey consultant à la Vinyl Factory ne s’inquiète vraiment pas pour l’avenir.

“Il y a vingt ans, on m’a dit d’aller me chercher un autre boulot car les vinyles allaient mourir avec l’arrivée des Cd. Et aujourd’hui je suis toujours dans l’industrie du vinyle. Nous avons un plan provisoire de fabrication qui court sur 15 ans et selon moi, ça ira encore bien plus loin après ça”, explique Bob Bailey.

En sortant leurs singles sur vinyle, le groupe de rock anglais Arctic Monkeys ou encore la bande de rock alternatif américain The killlers ont contribué à donner un nouveau souffle au vinyle en attirant vers lui une nouvelle génération de fans.

“Ils ont fait que le vinyle reste cool. Je pense que les maisons de disques ont estimé que ça pourrait être une bonne idée de sortir une partie de leurs singles sous forme de vinyle. C‘était vraiment une sorte de promotion, mais le fait que les fans adhèrent a emballé les groupes parce que c’est un peu un insigne d’honneur que de sortir un vinyle pour tout ce que ça représente dans la mythologie autour du rock n ‘roll”, explique Gennardo Castaldo, directeur de la communication pour la BPI (British Phonographic Industry), l’industrie musicale britannique.

Les vinyles sont réputés pour attirer les collectionneurs, mais plus seulement. Ils représentent désormais 0,8% des albums vendus au Royaume-Uni, contre seulement 0,1% il y six ans. Le marché attire désormais une nouvelle population d’acheteurs, plus jeunes et toujours les nostalgiques du bon vieux temps.

“Au cours des deux dernières années, nous avons vu les ventes sur les vinyles doubler. Cela vient probablement de la belle nostalgie que le mode rétro dégage, des choses comme la vieille école du hip-hop et de la musique soul. Les gens aiment ce son chaud et c’est vraiment bon”, réagit Dave O’Donnel, responsable d’une enseigne HMV sur Oxford Circus.

Près de 550 000 vinyles ont été écoulés depuis le début de l’année en Grande-Bretagne et les les ventes pourraient dépasser les
700 000 exemplaires d’ici Noël, preuve que le vinyle, assurément, vieillit bien.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Rihanna fait le buzz... Encore