DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Enchères, un nouveau record battu à Paris


monde

Enchères, un nouveau record battu à Paris

Les ventes aux enchères en veine : des ventes dépassent, depuis quelques jours, toutes les attentes partout dans le monde, que ce soit dans l’art (Wharol ou Bacon) comme dans les pierres précieuses.

Sotheby’s France a battu un nouveau record ce vendredi concernant les œuvres d’art en marqueterie de pierres dures. Le panneau “L’allégorie de l’architecture”, réalisé autour de 1754 par la “Galleria dei Lavori” de Florence (Italie) sur un dessin de Giuseppe Zocchi, a été vendu 1 436 900 €, un montant jamais atteint pour ce type d’oeuvre. Estimée entre 450 000 et 600 000 €, l’oeuvre aura finalement coûté plus du double à son acquéreur.

Composée de lapis-lazuli, d’albâtre, de calcédoine, d’agate, et de jaspe sur fond d’ardoise, cette oeuvre est encore dans son cadre d’origine en bronze doré. Elle avait été créée aux alentours de 1754 pour François Ier de Lorraine, empereur du Saint-Empire et grand-duc de Toscane. Les autres tableaux en marqueterie de pierres dures de la même série sont toujours dans les appartements du Président de la République d’Autriche.

A Paris, le panneau faisait partie d’une vente aux enchères de mobilier, sculptures et orfèvrerie européenne qui a rapporté environ 5,5 millions d’euros au total.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des tests confirment que les armes à feu en 3D peuvent être fatales